Voyager en avion sans stress avec des enfants en bas âge

Comment voyager en avion long-courrier, en famille avec des enfants en bas âge, sans stress

 

 

Voyager en avion sans stress

 

1er conseil

PRIVILEGIEZ LES VOLS DE NUITS

En effet, votre enfant doit et va bouger à bord, s’exprimer et ne restera pas statique pendant 8 heures ou plus. Il est donc important de tenir compte des heures de vols.

N’hésitez pas à planifier ses occupations à bord en dehors des phases de sommeil et évitez de compter uniquement sur les vidéos proposées. Vous pouvez le sensibiliser sur les endroits que vous allez survoler pour que le voyage lui semble moins long et intéressant.

 

2ème conseil

CHOISISSEZ EN AVANCE VOS PLACES DANS L’AVION AVEC L’AGENCE OU LA COMPAGNIE : LOIN OU PRES DES TOILETTES CELA POURRA CHANGER RADICALEMENT VOTRE VOL

Il y a beaucoup de passage lorsque nous sommes près des toilettes et cela pourrait réveiller votre bambin en pleine phase de sommeil. De plus, une petite promenade à travers l’avion pour aller aux petits coins lui dégourdira les jambes.

 

3ème conseil

NE VOUS INQUIETEZ PAS SI VOTRE ENFANT EST TURBULENT AU COURS DU VOYAGE

C’est normal car c’est toujours une aventure ! Il peut être stressé et/ou apeuré parce qu’il ne connait pas.

Vous pouvez lui expliquer quelques jours avant comment se passe un vol long-courrier, comment faire quand les oreilles sont bouchées, les turbulences éventuelles ou les consignes de sécurité. Les explications doivent être simples et ludiques.

N’oubliez pas non plus de lui parler du décalage horaire que vous allez vivre durant le vol et la fatigue qu’il va ressentir une fois sur place.

Le plus important est de le rassurer.

Prévoyez toujours le kit tranquillité à portée de main, livres, doudou, bd, gâteaux, couverture, et j’en passe… Votre enfant doit se sentir le plus possible dans un environnement rassurant.

 

4ème conseil

SI VOTRE ENFANT EST SENSIBLE SUR LA VARIATION DE PRESSION AU NIVEAU DES OREILLES LORS DE LA PHASE DE DECOLLAGE

Demandez au personnel de bord sans attendre le dernier moment les fameuses « oreilles de mickey », 2 gobelets en plastique remplis de serviettes en papier humides et chaudes à placer sur les oreilles avant la phase de descente et cela jusqu’à l’atterrissage.

 

« Cette première aventure réussie vous permettra d’en prévoir d’autres sans stress »